logo boiron
peaux sèches boiron hydratation

Comment hydrater naturellement une peau sèche ?

Dermatologie
Temps de lecture: 4 min

Partager sur

La peau est un organe protecteur, composé de 60% d’eau pour une peau normale. Sensible, elle peut s’assécher et se fragiliser. Pour redonner son équilibre à une peau déshydratée, il est essentiel de limiter les facteurs qui peuvent l’agresser et la nourrir avec des soins adaptés.

À quoi reconnaît-on une peau sèche ?

Sécheresse cutanée, peau déshydratée… Quel que soit le nom qu’on lui donne, une peau sèche se manifeste par la sensation d’une peau tendue, qui manque de souplesse et démange. Elle perd son aspect soyeux pour devenir rugueuse, avec des desquamations (peau de crocodile), éventuellement de fines craquelures, voire des fissures plus profondes (crevasses, gerçures). Fragilisée, elle nécessite des soins adaptés.

Que se passe-t-il lorsque la peau devient sèche ?

La peau est un organe qui assure entre autres, la régulation thermique et la protection contre les agressions extérieures : pollution, microbes, chocs… Elle est recouverte d’un film composé principalement de sébum et d’eau : le film hydrolipidique. Il constitue une barrière protectrice et permet à la peau de conserver son hydratation et sa souplesse. Lorsque ce film est altéré, la peau devient alors sèche : elle perd de son élasticité et laisse une sensation d’inconfort.

Quels sont les facteurs qui favorisent la sécheresse cutanée ?

Les facteurs environnementaux

  • Les climats chauds et secs, les très fortes chaleurs, le vent et bien sûr le soleil, mais également les températures froides l’hiver, abaissent le taux d’humidité contenu dans l’air,
  • L’air intérieur de nos habitations : le chauffage comme la climatisation réduisent l'humidité ambiante,
  • L’eau trop calcaire des douches,
  • L’eau chlorée des piscines, lorsque la pratique de la natation est régulière.

L’alimentation

Ne pas boire suffisamment d’eau, consommer de l’alcool (dont l’effet est diurétique) et avoir une alimentation pauvre en acides gras essentiels ou en zinc participent à assécher la peau.

Des soins de la peau inadaptés

  • Une hydratation insuffisante de la peau,
  • Les bains réguliers, car l’eau chaude altère une partie de la pellicule de gras protectrice qui se trouve à la surface de la peau,
  • L’utilisation trop fréquente de savons, de produits de maquillage, de parfums (certaines substances contribuent à l’assèchement de la peau), mais aussi de produits ménagers qui agressent et assèchent les mains,
  • Le port de vêtements trop serrés qui frottent sur certaines zones du corps.

L’âge : la peau tend à s’assécher surtout chez les femmes ménopausées dont l’activité des glandes sébacées (qui produisent le sébum) et sudoripares (qui sécrètent la sueur) diminue.

Certaines maladies et la prise de traitements médicamenteux.

Dont des maladies comme l’hypothyroïdie, le psoriasis, l’eczéma (dermatite atopique), les problèmes biliaires, l’anorexie, le diabète, etc.

Dont certains traitements médicamenteux de l’acné (isotrétinoïne par exemple), certains diurétiques, des médicaments contre les troubles de la prostate, ou des médicaments à application locale contenant de l’alcool, par exemple.

hydrater peaux sèches boiron

Quels soins pour traiter naturellement la peau sèche ?

Lorsque la peau est déshydratée et fragilisée, l’application de soins nourrissants est un geste essentiel pour lui redonner son équilibre, restaurer ses fonctions et lui rendre sa souplesse. Préférer un soin élaboré à partir d’actifs d’origine naturelle et testés sous contrôle dermatologique afin de préserver les peaux les plus sensibles.

Les applications doivent être répétées et régulières. Concernant les mains sèches, notre conseil : avant de se coucher, les laver à l’eau fraiche, appliquer une crème hautement hydratante sur les mains encore humides et porter des gants en coton durant la nuit.

Quelques conseils pour prévenir et réparer la sécheresse de la peau

Contrôler le taux d’humidité de l’air intérieur des bureaux et des maisons : au besoin, l’hiver, disposer un bol d’eau près des radiateurs pour maintenir un taux d’hygrométrie suffisant et éviter que l’atmosphère ne soit trop desséchée par le chauffage.

Chaque jour, boire au moins un litre et demi d’eau, de tisane, de bouillon ou de jus. Enrichir les menus en produits contenant des acides gras essentiels comme les poissons gras (harengs, sardines, saumon, etc.) et privilégier les huiles végétales riches en acides gras oméga-3 (colza, noix, par exemple).

Limiter la consommation d’alcool et éviter le tabac.

Préférer les douches aux bains et éviter l’eau trop chaude.

Utiliser de préférence des savons ou des gels douche surgras qui préservent le film hydrolipidique.

Limiter le savonnage complet du corps à deux fois par semaine. Les autres jours, savonner seulement certaines parties (visage, cou, pieds, aisselles, parties génitales, fesses) et rincer juste le reste du corps à l’eau.

Après une séance de natation en piscine ou en mer, se rincer systématiquement.

Se sécher en se tapotant plutôt qu’en se frottant.

Appliquer régulièrement une crème hydratante sur tout le corps de préférence tout de suite après la douche ou le bain, pour retenir l'humidité.

Porter des gants de ménage pour manipuler des produits d’entretien agressifs ou pour laver la vaisselle.

En été, limiter l’exposition au soleil, notamment entre 10 et 16 heures, où il est le plus fort et appliquer régulièrement un produit solaire avec un indice de protection adapté.

Chez Boiron, nous avons conçu la gamme dermo-cosmétique Dermoplasmine. Elle est élaborée à base de calendula issu de l’agriculture biologique et ne contient qu’un minimum d’ingrédients. Juste l’essentiel pour la peau. Le calendula est une plante dont les fleurs ont de multiples vertus pour la peau : adoucissantes, apaisantes, réparatrices, protectrices.

Cette gamme dermo-cosmétique Boiron comprend plusieurs soins ciblés pour apaiser les sécheresses cutanées superficielles, situées au niveau du corps, du visage ou des lèvres.