logo boiron
Maquette le ginseng

Le Ginseng

L’homme racine qui fait du bien aux hommes.

Partager sur

Le Ginseng, du mandarin “rénshēn” qui signifie “homme racine”, est utilisé depuis longtemps par la pharmacopée chinoise. Aujourd’hui encore, cette racine est très appréciée pour ses propriétés médicinales, mais il faut la cultiver entre quatre et sept ans pour qu’elle arrive à maturité et acquière toutes ses propriétés. Ce qui explique son prix souvent très élevé.

Maquette le ginseng

Le Ginseng, un nom très imagé

Le mot Ginseng provient du mandarin “rénshēn”, “rén” qui signifie homme et “shēn” qui veut dire racine. Car les Ginsengs les plus vieux, donc les plus précieux, ont parfois une allure anthropomorphe et ressemblent au tronc d’un corps humain muni de deux bras et de deux jambes. En Corée, là où le Ginseng le plus réputé est cultivé, Ginseng se dit “insam” ou “goryo insam”. Ce qui signifie également racine en forme d’homme.

Le Ginseng, des bienfaits millénaires

Cela fait plus de 4000 ans que les propriétés du Ginseng sont utilisées par la médecine chinoise. Considéré comme un élixir de jeunesse, il était à l’origine vendu à prix d’or et réservé aux empereurs. Ces derniers s’en servaient comme stimulant et fortifiant. Le Ginseng ne sera introduit en Europe que vers l’an 1000, mais ses vertus médicinales seront très vite appréciées. Aujourd’hui, chacun peut profiter des bienfaits du Ginseng rouge, ou Ginseng Panax Meyer, pour lutter contre le stress et la fatigue ou retrouver la santé en phase de convalescence. Les racines que nous utilisons chez Boiron sont cultivées en Chine.

Maquette le ginseng

Le Ginseng, une racine précieuse

Originaire de Chine et de Corée, le Ginseng appartient à la famille des Araliaceae. C’est une plante de sous-bois qui aime se développer à l’ombre. Qu’il s’agisse de celle, naturelle, des arbres et des arbustes ou de celle, artificielle, de filets, d’ombrières ou de murs. S’agissant des sols, le Ginseng préfère ceux qui sont un peu acides et sableux ainsi que les terrains riches en humus. Très rare à l’état naturel, le Ginseng est désormais cultivé en Chine, en Corée et au Canada. Il faut, au minimum, 4 ans pour que ses rhizomes arrivent à maturité. C’est ce qui explique le prix élevé du Ginseng. Plus ses racines sont âgées, plus leur prix est élevé.

Maquette le ginseng

Le Ginseng, une plante adaptogène

Les racines de Ginseng renferment des saponines triterpéniques, que l’on appelle des ginsénosides. La science, qui en a identifié au moins une douzaine de variétés, s’est aperçue que leurs effets varient selon l’état physique des individus qui les absorbent. Pour définir cette action particulière, un scientifique russe nommé Lazarev a inventé le mot adaptogène. Aujourd’hui, il est avéré que ces ginsénosides adaptogènes aident à lutter contre le stress et favorisent le retour à l’équilibre.

Le point de vue de l’OMS

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il est “cliniquement établi” que l’usage du Ginseng peut “améliorer les capacités physiques et mentales lors de fatigue, d’épuisement, de troubles de la concentration et chez les personnes convalescentes”. (1)

Dr Khalil Taoubi
Rédigé en collaboration avec :
Dr Khalil Taoubi
Docteur en pharmacognosie. Expert botaniste, toxicologiste et Pharmacopée.