logo boiron
caféier d'arabie

Le Caféier d’Arabie

Le caféier d’Arabie : ou quand le café prend soin de notre santé.

Partager sur

Tous les amateurs de café savent au moins deux choses : les graines de caféier d’Arabie sont à l’origine des meilleurs arabicas du monde et en abuser peut empêcher de bien dormir. Ce qu’on sait moins, en revanche, c’est que ces graines peuvent aussi être à l’origine de solutions de santé qui permettent d’agir sur les troubles du sommeil. Étonnant non ?

caféier d'arabie homéopathie

Comment reconnaître le caféier d’Arabie ?

Le caféier d’Arabie est un arbuste d'environ neuf mètres de hauteur qui appartient à la famille des Rubiacées. On le reconnaît à ses feuilles persistantes, vert brillant et de forme elliptique, à ses fleurs blanches, groupées en glomérules de 3 à 7 et à ses baies qu’on appelle des cerises. Ces dernières sont rouge vif, ou violettes lorsqu’elles arrivent à maturité et leur pulpe est sucrée. Chacune contient deux graines, qui se font face et ont la forme de petits grains de café. Et comme son nom l’indique, c’est bien le caféier d’Arabie qui est cultivé pour produire le célèbre café arabica.

Vous prendrez bien un peu d’histoire avec votre café ?

L’origine éthiopienne du caféier d’Arabie est désormais avérée. Son nom, quant à lui, serait dû au fait qu’il a conquis le monde depuis le Yémen. Car ce sont les Arabes qui ont mis au point la technique de la torréfaction et ont diffusé le café dans tout le monde musulman, d’Aden à Istanbul. Le caféier d’Arabie n’arrive en Europe qu’au XVIIème siècle, grâce aux échanges commerciaux avec l’Empire ottoman. Il est décrit pour la première fois en 1715 par le botaniste français Antoine de Jussieu qui le baptise Jasminum arabicum, car ses fleurs et son parfum ressemblent beaucoup au jasmin. En Europe, l’engouement pour ce nouveau breuvage est immédiat et de nombreuses maisons du café ouvrent dans les villes.

Le caféier : un arbuste très cultivé

Le caféier d’Arabie est l’espèce de caféier la plus cultivée dans le monde. L’arabica représente plus de la moitié de la production mondiale. On l’exploite en Afrique, en Asie, en Amérique et en Océanie, dans des zones situées entre les deux tropiques et entre 900 et 2000m d’altitude. Le caféier requiert en effet des conditions particulières pour que ses cerises mûrissent lentement et se gorgent de sucres, qui vont ensuite donner de délicieux arômes. Il ne lui faut pas de gel, pas de températures élevées… mais beaucoup d’ombre. Voilà pourquoi le caféier d’Arabie est cultivé sous ce qu’on appelle des arbres d’ombrage. Parmi les variétés d’Arabica les plus célèbres, on peut citer le Blue Mountain de Jamaïque, le Tarrazu du Costa Rica, la Geisha d'Éthiopie et, depuis peu, le Bourbon Pointu de La Réunion.

Quelles sont les vertus du caféier d’Arabie ?

Chez Boiron, nous utilisons des graines vertes de caféier qui proviennent du Nicaragua et du Vietnam. Séchées et préalablement débarrassées de leur enveloppe protectrice (le tégument) elles doivent contenir au moins 1% de caféine. Car oui, le principe actif utilisé en pharmacie est un alcaloïde bien connu : la caféine. La teinture mère ensuite obtenue contient des matières minérales, des lipides, des hydrates de carbone, des acides organiques, des acides phénols et des composés azotés. C’est grâce à elle que sont produites des solutions de santé qui, faiblement dosées, aident à retrouver un sommeil apaisé.