soigner sans nuire

Et si l’on acceptait enfin d’envisager toutes les médecines comme complémentaires ? Ca ne serait pas mieux pour votre santé ? Et plus respectueux de votre liberté de vous soigner comme vous l’entendez ?

Lire la suite

Nos principaux médicaments

Ces médicaments, vous en connaisssez beaucoup. Ils font partie du quotidien de toute la famille et vous accompagnent dans tous les petits moments de la vie...

Lire la suite

5 gestes pour couper court aux courbatures

Envie de commencer ou reprendre la course à pied, le tennis, ou encore la gym suédoise ? Voici quelques conseils de sportives expérimentées, pour vous lancer sans regrets.

Lire la suite
journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

FAQ : Homéopathie mode d’emploi

Qui prescrit l’homéopathie ? Où puis-je trouver des médicaments homéopathiques ?... Découvrez notre FAQ pratique de l’homéopathie.  

1.Comment se présentent les médicaments homéopathiques ? 

La forme emblématique du médicament homéopathique c’est le tube de granules. Les tubes et les doses, qui contiennent granules et globules, sont en effet les formes caractéristiques de l’homéopathie. Mais ce ne sont pas les seules : de nombreux médicaments homéopathiques sont aussi disponibles en sirops, en comprimés, en gels, en pommades, en collyres, etc.  

Quelle que soit la forme des médicaments homéopathiques, leur fabrication est soumise aux mêmes exigences de qualité et de fiabilité.  

2.Qui prescrit les médicaments homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques sont prescrits par des professionnels de santé formés à cette pratique : le médecin généraliste ou le spécialiste. Le pharmacien peut également les conseiller.  

Depuis octobre 2011, en France, une sage-femme a le droit de prescrire des médicaments homéopathiques pour les pathologies liées à la grossesse.  

3.Où puis-je trouver des médicaments homéopathiques ?

En France, les médicaments homéopathiques sont disponibles exclusivement chez votre pharmacien. Celui-ci les connaît et peut vous conseiller. Si vous souhaitez avoir quelques médicaments homéopathiques dans votre armoire à pharmacie familiale, les spécialités Boiron et quelques médicaments unitaires peuvent vous être très utiles pour votre santé au quotidien. Demandez conseil à votre pharmacien.  

4.Comment donner des granules à mon bébé ?

Pour le bébé qui ne s’alimente pas encore à la cuillère, les granules (ou globules) doivent être dissous dans un peu d’eau, dans un biberon ou dans un verre.  

Dès que l’usage de la cuillère est acquis, donner les granules à sucer à l’aide du compte-granules et le contenu des doses à l’aide d’une petite cuillère, en plusieurs fois.  

Les granules ou globules sont à donner de préférence avant le repas.  

Astuce pour les parents :  

Pour gagner du temps, le nombre total de granules à donner dans la journée peut être dilué en une seule fois dans un biberon d’eau puis administré au bébé le nombre de fois indiqué par le médecin.  

Si vous faites fondre les granules dans un verre, Il est plus facile de lui administrer le liquide avec une pipette.  

5.Les médicaments homéopathiques sont-ils compatibles avec d’autres médicaments ?

Votre médecin, votre pharmacien ou votre sage-femme peuvent prescrire un traitement homéopathique, seul ou en association avec d’autres médicaments. Il est important de suivre leurs recommandations et de leur demander conseil en cas de doute.  

6.L’homéopathie m’intéresse : où trouver un professionnel de santé ?

Pour connaitre les professionnels de santé qui utilisent les médicaments homéopathiques, vous pouvez par exemple interroger votre pharmacien ou consulter le site du Syndicat National des Médecins Homéopathes Français : www.snmhf.net

Le Service Information Boiron est également à votre écoute au 0810.809.810 du lundi au vendredi. 

7.Comment lire l’étiquette d’un tube homéopathique ?

La « Souche » désigne la matière première utilisée à la base du médicament homéopathique. Le nom de souche est exprimé en latin : cela permet aux médecins du monde entier d’identifier facilement et précisément les médicaments.  

Une des caractéristiques du médicament homéopathique est d’être dilué. Le chiffre (9 dans l’exemple ci-dessous) indique le niveau de dilution. Dans cet exemple, 9 CH signifie que la matière première a été diluée 9 fois au centième (1 goutte de matière première dans 99 gouttes de solution hydro-alcoolique).  

Les deux lettres C.H signifie Centésimale Hahnemannienne, c’est-à-dire la méthode de dilution mise au point par le Docteur Hahnemann, fondateur de l’Homéopathie.  

8.Comment prendre mon médicament homéopathique ?

Les médicaments présentés en tubes ou en doses (granules et globules) se prennent par voie orale, en dehors du repas, et sont à laisser fondre dans la bouche :  

- Les granules se prennent généralement 5 par 5, de manière répétée dans la journée.  

- La dose de globules est à prendre entièrement, en une seule fois.  

La durée du traitement homéopathique et le nombre de prises sont indiqués sur l’ordonnance et/ou sur la notice du médicament.  

Dans tous les cas, il convient de respecter la prescription du médecin ou les conseils du pharmacien.  

Vidéo Mode d'ouverture du tube Boiron 

9.Pourquoi certains médicaments n’ont ni indication thérapeutique, ni posologie, ni notice ?

En homéopathie, on distingue deux familles de médicaments.  

- Certains médicaments homéopathiques ne portent ni indication thérapeutique, ni posologie, ni notice d’emploi. La raison ? En homéopathie, un même médicament peut traiter différentes maladies (troubles digestifs et insomnie par exemple) et une même affection (le rhume) peut être traitée avec des médicaments différents, choisis en fonction du patient. C’est au professionnel de santé qu’il revient de déterminer lesquels prendre et comment.  

Ces médicaments sans indication thérapeutique se présentent souvent en tubes et en doses (formes traditionnelles de l’homéopathie) et sont désignés par leur nom latin.  

- D’autres médicaments homéopathiques portent une indication thérapeutique. Leur composition (une combinaison de plusieurs médicaments dans la plupart des cas), a été mise au point pour traiter un problème donné : rhume, toux, bouffées de chaleur, etc. En se reportant à la notice ou à l’emballage, le patient est à même de savoir dans quel cas le prendre.  

Ces médicaments se présentent sous formes de tubes, de doses mais aussi de comprimés, gels, pommades, sirops, collyres... Ils ne portent pas de nom latin mais un nom de marque rattaché au laboratoire qui en est propriétaire.  

 

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok