journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

Une grossesse, c’est beaucoup de bonheur… mais aussi souvent, un certain nombre de petits inconforts dont les femmes enceintes se passeraient bien.

Les flatulences et les ballonnements en font partie. Pourquoi surviennent-ils ? Comment les soulager ? Quelques conseils pour le bien-être digestif et intestinal des futures mamans…

Quelles sont les causes des flatulences et des ballonnements chez la femme enceinte ?

 

La grossesse entraîne de nombreuses modifications du métabolisme.

Au début, les changements hormonaux sont responsables de divers troubles, notamment au niveau de la digestion. Le transit intestinal fonctionnant au ralenti, la digestion est incomplète et occasionne des flatulences, des ballonnements, mais aussi des lourdeurs d’estomac, des nausées et parfois une constipation. Autre phénomène qui survient plus tard pendant la grossesse : l’utérus se développant, il appuie de plus en plus sur le système digestif, favorisant ainsi la fermentation des aliments dans l’estomac et les intestins.

Quels aliments Ă©viter ?

 

 

Des repas inadaptés, trop riches ou certains aliments contribuent à accroître ces inconforts. Sans toutefois les supprimer, il est conseillé de réduire les matières grasses qui peuvent être responsables des ballonnements et des flatulences. Évitez certains légumes comme les choux de Bruxelles, le chou-fleur, la choucroute et les haricots secs qui fermentent pendant la digestion. Les artichauts, les asperges, les fruits secs comme pruneaux ou les figues peuvent aussi être responsables d’émissions de gaz malodorants. Enfin, préférez les aliments cuits aux aliments crus.

ballonnements flatulences bons alimentsmask

Comment soulager les flatulences et les ballonnements ?

 

 

Pour réduire ces désagréments, il est recommandé de manger en petite quantité, quitte à fractionner les repas pour faire 4 ou 5 collations dans la journée.

Mangez assise, en prenant le temps de bien mastiquer et en Ă©vitant de boire pendant les repas. Ne pas consommez de boissons gazeuses ni de chewing-gum.

Après les repas, ne pas se couchez directement, mais faire une petite marche qui favorise le transit intestinal et permet de diminuer les troubles gastriques.

Naturellement, oubliez les vêtements qui exercent une pression sur l’abdomen et privilégiez des tenues amples qui ne le compriment en aucune façon.

 

En complément de ces mesures d’hygiène de vie et de diététique et en fonction des symptômes, une sage-femme ou un autre professionnel de santé peuvent recommander un traitement homéopathique adapté.

L’homéopathie ne présente aucun risque pour la santé de la future maman, ni celle de son bébé. Elle n’occasionne pas effets secondaires et est compatible avec d’autres traitements médicamenteux en cours.

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr

A lire Ă©galement