soigner sans nuire

Et si l’on acceptait enfin d’envisager toutes les médecines comme complémentaires ? Ca ne serait pas mieux pour votre santé ? Et plus respectueux de votre liberté de vous soigner comme vous l’entendez ?

Lire la suite

Nos principaux médicaments

Ces médicaments, vous en connaisssez beaucoup. Ils font partie du quotidien de toute la famille et vous accompagnent dans tous les petits moments de la vie...

Lire la suite

5 gestes pour couper court aux courbatures

Envie de commencer ou reprendre la course à pied, le tennis, ou encore la gym suédoise ? Voici quelques conseils de sportives expérimentées, pour vous lancer sans regrets.

Lire la suite
journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

Pour une médecine intégrative, centrée sur l’humain

CE1A17A6-019E-4BA1-9840-32FABDCF3286

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Préambule à la Constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé, 22 juillet 1946

La médecine intégrative, la médecine qui rassemble toutes les médecines 

 

Parce qu’aujourd’hui, la santé ne se définit pas seulement par une absence de maladie mais comme un état complet de bien-être physique, mental et social ; la médecine doit évoluer vers une approche centrée sur l’individu, grâce à une prise en charge personnalisée. En synergie avec la médecine conventionnelle, les approches complémentaires sont de plus en plus utilisées à travers le monde. Elles répondent à ce besoin de prendre soin des patients en plus de les soigner. 

 

Dans ce cadre, la médecine intégrative représente l’évolution naturelle du modèle de la médecine. Ce concept réunit dans une approche coordonnée, la médecine conventionnelle et les médecines complémentaires. La médecine intégrative repose sur des données probantes quant à l’efficacité et l’innocuité des méthodes proposées. Par ailleurs, elle considère chaque patient comme étant unique. Il est acteur de sa santé. Son mode de vie, son alimentation, l’activité physique qu’il exerce et son bien-être sont pris en compte, de même que sa culture et ses croyances. 

médecinsmask

Le saviez-vous ?  

 

L’Organisation Mondiale de la Santé englobe dans la définition de la médecine intégrative, différentes thérapies médicamenteuses et thérapies de soin comme des traitements à base de plantes, la naturopathie, l’acupuncture, la chiropratique, l’ostéopathie, ainsi que des pratiques connexes, dont le yoga, le tai chi, le qigong, la médecine thermale…  

fleurmask

L’homéopathie, une thérapeutique de la médecine intégrative 

 

L’homéopathie incarne la médecine intégrative car elle en partage le principe et le modèle de soin. Elle s’inscrit dans la médecine conventionnelle puisqu’elle fait appel à des médicaments et à des professionnels de santé. Elle fait également partie des médecines complémentaires. En effet, elle permet d’accompagner les patients afin d’améliorer leur qualité de vie, tout en les rendant acteurs de leur santé. L’homéopathie correspond à la fois au besoin de soigner, le « CURE », et à celui de prendre soin, le « CARE ».

L’homéopathie associées à d’autres thérapeutiques pour soigner les pathologies lourdes 

 

Le concept de médecine intégrative s’applique parfaitement aux maladies chroniques et trouve toute sa légitimité dans l’accompagnement des patients atteints de cancer. 

 

L’homéopathie ne soigne pas le cancer mais s’inscrit, aux côtés d’autres méthodes thérapeutiques, dans la prise en charge intégrative des patients atteints de cancer. Une récente étude¹, réalisée à Strasbourg, indique que 30% des patients en cours de traitement du cancer utilisent l’homéopathie en complément des traitements de leur maladie, faisant de cette discipline la pratique médicale de très loin la plus utilisée en oncologie intégrative. Cela représente une augmentation de 83% en comparaison de la même étude effectuée en 2005 dans la même ville. 

medecine intégrative

Les laboratoires Boiron, partenaires de l’Institut Raphaël

L’Institut Raphaël est un centre de médecine intégrative situé à Levallois-Perret, qui assure une prise en charge globale des personnes confrontées au cancer. En collaboration avec ce pôle de soins, mais également pôle de recherche et de formation, nous avons organisé en 2019, la première édition des Journées de l’Oncologie Intégrative rassemblant des praticiens du monde entier. 

L’homéopathie pour soulager de nombreux symptômes 

 

Le recours à l’homéopathie répond aussi souvent à un besoin médical insuffisamment couvert par les traitements allopathiques. C’est le cas pour la fatigue, les nausées persistantes, l’anxiété, la tristesse et les neuropathies périphériques. Ces symptômes qu’on pourrait qualifier d’orphelins sont déclarés par les patients être améliorés par l’homéopathie dans plus de 80% des cas1.

1 Legrand A. Etude de la prévalence de l’utilisation des médecines complémentaires par les patients atteints de cancer : à partir de 535 questionnaires recueillis d’avril à juin 2017 à Strasbourg. Thèse de médecine 2018.

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok