journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

Bébé constipé : quelles méthodes naturelles pour améliorer son transit ?

 

La constipation peut être courante chez le nourrisson. Le ralentissement du transit est le plus souvent lié à son alimentation et reste passager. La plupart du temps, il suffit d’apporter quelques changements pour que tout rentre dans l’ordre. Cependant, il est important de surveiller l’évolution du transit intestinal et si ses symptômes persistent, de consulter un médecin.

A quoi reconnaît-on un bébé constipé ?

 

 

Chez le bébé nourri au sein

 

Ces bébés allaités sont peu sujets à la constipation. Lorsque l’allaitement se passe bien, durant le premier mois environ, ils ont des selles molles et régulières, généralement à chaque change. A l’âge de 3 ou 4 mois, elles peuvent être plus rares car le lait maternel est très digestible. Au stade de la diversification alimentaire, lorsqu’en complément de l’allaitement maternel sont introduits les légumes, les fruits et les viandes, les selles acquièrent une certaine consistance. A cet âge, on peut reconnaître un état de constipation à la dureté des selles qui ressemblent à des billes et aux efforts que le bébé fait pour les produire.

 

 

Chez le bébé nourri au biberon

 

La constipation touche davantage ces nourrissons. La fréquence des selles varie bien sûr d’un bébé à l’autre, mais en général on peut considérer qu’un nourrisson nourri au biberon est constipé lorsqu’il produit moins de deux selles par semaine et lorsque leur évacuation lui demande un certain effort. Cet état peut être lié à un lait trop riche en caséine, un changement de lait, une erreur de dosage du lait, ou une hydratation insuffisante.

 

 

Chez le bébé dont l'alimentation est diversifiée

 

En général après 6 mois, lorsque le bébé se nourrit également de légumes, de fruits et de viande, les épisodes de constipation ne sont pas rares. Plusieurs signes permettent de les identifier : ses selles qui ressemblent à des billes dures, le bébé force pour les éliminer, son ventre est ballonné, dur et douloureux et enfin, il peut se révéler grognon voire irritable. Le plus souvent, la constipation chez un bébé diversifié est due à une à une alimentation trop riche en calcium et trop pauvre en fibres.

Comment lutter contre la constipation d’un nourrisson ?

alimentation bébé constipationmask

1. En adaptant son alimentation

Chez le bébé allaité

  • Augmenter l’hydratation de la maman

Chez le bébé nourri au biberon

  • Consulter le médecin traitant ou le pédiatre pour éventuellement changer de lait infantile.

Chez le bébé à l’alimentation diversifiée

  • Enrichir son menu d'aliments riches en fibres avec des compotes de fruits (pomme- rhubarbe ou pomme-pruneau par exemple) et des purées de légumes verts (haricots verts, épinards…). Privilégier les fruits et légumes déjà introduits dans son alimentation.
  • Éviter les aliments qui ralentissent le transit comme les carottes cuites, la banane, les petits pois, la compote de coing, le chocolat sous toutes ses formes ainsi que les féculents (riz blanc, pâtes, pommes de terre).
  • Ajouter une ou deux cuillères d’huile végétale dans les préparations du repas de midi.
  • Donner dans un biberon ou à la cuillère, une petite quantité de jus de fruit (orange pressée ou pruneau) sur une courte période.
  • Dans la journée, lui proposer souvent à boire une eau riche en magnésium.

2. Avec des massages

 

Les massages abdominaux permettent de stimuler le transit intestinal du nourrisson. Il s’agit plusieurs fois par jour, de masser délicatement et dans le sens des aiguilles d’une montre, la zone située autour de son nombril. Commencer par de petits cercles, puis les agrandir. Ce mouvement peut favoriser la descente des selles. Autre solution : toujours quand le bébé est installé sur le dos, remonter ses jambes vers le ventre et leur faire faire de petits mouvements de pédalage qui stimuleront le fonctionnement intestinal.

3. Avec l’homéopathie

 

En complément de mesures diététiques, des traitements homéopathiques peuvent favoriser un rétablissement du transit. Ils sont sans risque pour la santé, sans effets secondaires et compatibles avec d’autres traitements médicamenteux en cours. Un médecin homéopathe peut prescrire des formes de traitements adaptées aux tout-petits comme des triturations ou des ampoules buvables. Sinon, il faut impérativement diluer les granules dans un petit biberon.

A ne pas faire !

 

Ne pas donner un laxatif à un bébé sans l’avis d’un professionnel de santé. Ne pas utiliser de thermomètre pour faciliter l’émission des selles, car il pourrait blesser son anus. Ne pas diminuer sa ration de produits laitiers. Même si ces aliments riches en calcium peuvent entraîner une constipation, ils sont essentiels à la constitution de son squelette.

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr

A lire également