soigner sans nuire

Et si l’on acceptait enfin d’envisager toutes les médecines comme complémentaires ? Ca ne serait pas mieux pour votre santé ? Et plus respectueux de votre liberté de vous soigner comme vous l’entendez ?

Lire la suite

Nos principaux médicaments

Ces médicaments, vous en connaisssez beaucoup. Ils font partie du quotidien de toute la famille et vous accompagnent dans tous les petits moments de la vie...

Lire la suite

5 gestes pour couper court aux courbatures

Envie de commencer ou reprendre la course à pied, le tennis, ou encore la gym suédoise ? Voici quelques conseils de sportives expérimentées, pour vous lancer sans regrets.

Lire la suite
journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

Comment se protéger des allergies au soleil ?

Se protéger des allergies au soleil :

 

Votre peau redécouvre les joies du soleil, mais cette exposition peut parfois entraîner des allergies. Et si vous décidiez d’y échapper en suivant les conseils de Claire Cornelise, pharmacienne.

Comment se manifeste une lucite estivale ?

 

La lucite arrive brutalement dès les premières expositions au soleil. Quand l’organisme atteint son seuil de tolérance à la chaleur, il mobilise ses défenses, ce qui crée une réaction inflammatoire allergique. On peut ressentir des gonflements, une sensation de brûlure, des démangeaisons, la peau est granuleuse, elle peut même avoir un effet cartonné avec des petits boutons. En général, la lucite apparaît sur le décolleté, le visage, le dessus des oreilles, les épaules et l’intérieur des avant-bras, où la peau est plus tendre.

 

allergies soleil Boironmask

Comment éviter ce type d’allergie ?

 

Quel que soit le type de peau, la protection solaire est absolument impérative pour empêcher que les cellules de la peau ne s’abîment. Idéalement, il faudrait éviter le soleil, mais cela peut être compliqué. Donc, on ne s’expose pas entre 12h et 16h où le soleil est le plus nocif et on s’enduit régulièrement de crème solaire indice 50. Pour minimiser la déshydratation de la peau, il faut se protéger avec un chapeau et un tee-shirt et surtout, boire de l’eau car l’hydratation vient aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. On peut aussi envisager un traitement préventif homéopathique.

Peut-on prévenir une allergie solaire avec l’homéopathie ?

 

« Bien sûr mais il ne faut pas attendre de partir en vacances. On commence dès que l’on passe du temps dehors. Et même si vous partez en août, vous pouvez entamer la prévention dès le mois de juin, il n’y a absolument aucun risque d’accoutumance. Il existe des médicaments homéopathiques pour les personnes qui ont tendance à réagir au soleil et au sel de mer en complément de la crème solaire. Elles pourront démarrer le traitement environ huit jours avant le départ. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à demander conseil à son pharmacien. »

Comment soigner une lucite estivale ?

 

« Dès l’apparition des symptômes, il faut se mettre à l’ombre et s’hydrater. On peut aussi se soulager en pulvérisant de l’eau apaisante sur la zone touchée. En homéopathie, il existe des médicaments qui soulagent des allergies et d’autres qui atténuent les sensations d’œdème ou de brûlure, un érythème ou un prurit. La posologie idéale est : cinq granules toutes les 15 minutes puis espacer les prises jusqu’à la disparition des symptômes. »

Décrivez vos symptômes à votre pharmacien, il saura vous conseiller le meilleur traitement homéopathique.

« Comme les tubes granules peuvent vous suivre partout, vous pouvez vous soigner immédiatement ! Après la douche, pensez à appliquer un lait après-solaire apaisant et hydratant. N’oubliez pas que votre peau a besoin de beaucoup d’eau. »

Quels sont les avantages de l’homéopathie ?

 

C’est une thérapeutique efficace, sans danger, du tout-petit à la personne âgée et qui est très facile à prendre. Il suffit de laisser fondre les granules dans la bouche ou de les diluer dans un peu d’eau pour les bébés. Il n’y a aucun effet secondaire pour le patient et il n’y a pas d’incompatibilité avec d’autres médicaments. L’homéopathie, en complément de la médecine classique, a toute sa place pour un meilleur équilibre santé.

 

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien qui saura vous indiquer le médicament adapté

bien-être

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok

A lire également