soigner sans nuire

Et si l’on acceptait enfin d’envisager toutes les médecines comme complémentaires ? Ca ne serait pas mieux pour votre santé ? Et plus respectueux de votre liberté de vous soigner comme vous l’entendez ?

Lire la suite

Nos principaux médicaments

Ces médicaments, vous en connaisssez beaucoup. Ils font partie du quotidien de toute la famille et vous accompagnent dans tous les petits moments de la vie...

Lire la suite

5 gestes pour couper court aux courbatures

Envie de commencer ou reprendre la course à pied, le tennis, ou encore la gym suédoise ? Voici quelques conseils de sportives expérimentées, pour vous lancer sans regrets.

Lire la suite
journalistes

Journalistes

candidats

Candidats

Actionnaires et investisseurs

Actionnaires et investisseurs

partenaires

Fournisseurs partenaires

pro- santé

Professionnels de santé

Aux côtés des professionnels de santé 

doc

1/3

des médecins prescrit quotidiennement des médicaments homéopathiques¹.

sage femme

78%

des sages-femmes prescrivent régulièrement des médicaments homéopathiques ².

père

58%

des Français souhaitent que les médecins prescrivent plus souvent des médicaments homéopathiques associés aux médicaments traditionnels ³.

1 Etude réalisée par IPSOS pour Weleda/Lehning/Boiron auprès de 302 médecins généralistes libéraux représentatifs de la population interrogée. Enquête réalisée entre le 4 et le 13 mars 2019. 2 Etude « Les sages-femmes libérales et l’homéopathie » réalisée en 2013 par Imago auprès de 212 sages-femmes libérales. 3 Etude « les Français et l’homéopathie » réalisée par IPSOS auprès de 2000 individus. Octobre 2018.

Être éthique dans les pratiques

 

Nous accordons une grande importance à la transparence et à l’éthique dans nos relations avec tous les acteurs de santé. Pour limiter le risque de fraude et d’escroquerie, nous avons émis auprès de l’ensemble des sociétés du groupe, des recommandations en matière de contrôle interne et avons renforcé nos mesures de prévention et de vigilance. 

 

Pour l’information et la prospection auprès des professionnels de santé, nous nous conformons à l’ensemble des dispositions contenues dans nos procédures internes et notamment à celle concernant notre « politique déontologique et d’encadrement des relations entre Boiron, les professionnels de santé et les autres acteurs du monde de la santé », qui respecte la loi anti cadeaux du 1er octobre 2020.
Elle est au cœur des pratiques de Boiron, et de ses Délégués à l’Information Promotionnelle, en matière d’information promotionnelle auprès des professionnels de santé. 

Être transparent dans les relations

 

En France, nous respectons le dispositif « transparence des liens » et publions sur le site transparence.sante.gouv.fr, les informations relatives aux avantages consentis à des professionnels de santé et autres acteurs du monde la santé. 

 

D’autre part, conformément à la Loi Sapin II, nous avons établi une politique des bonnes pratiques pour lutter contre la corruption et tous nos salariés sont formés et sensibilisés à ce type de risque. 

docmask

Promouvoir une homéopathie qui fédère les professionnels autour de la santé des patients 

 

L’homéopathie est utilisée depuis 200 ans par des médecins et est fondée sur leur pratique et leur expérience médicale.

 

Cette thérapeutique s’inscrit dans la médecine d’aujourd’hui car elle répond aux besoins des différents professionnels de santé en recherche de collaboration. Pouvant être prescrite par des médecins spécialistes, des généralistes, des sages-femmes, et également conseillée par des pharmaciens, elle permet d’ouvrir le dialogue entre eux.

Pour les médecins ne souhaitant pas rester isolés, l’homéopathie crée autour de la santé des patients, des perspectives de coopération avec leurs confrères et les équipes paramédicales.

Favoriser une homéopathie qui contribue à l’épanouissement professionnel

 

Les médecins généralistes homéopathes se déclarent être en moyenne plus heureux que les médecins généralistes non homéopathes.  
Source « médecins homéopathes et médecins prospects : quelle(s) satisfaction(s) quant à leur pratique ?» institut A+A 2015 (base = 200 médecins généralistes homéopathes et 200 médecins généralistes non homéopathes) 

 

Les médecins généralistes homéopathes témoignent des bénéfices personnels qu’ils ont à pratiquer l’homéopathie : plus de sérénité, plus de liberté dans leur pratique personnelle et un intérêt intellectuel. Elle participe à un certain épanouissement dans leur travail. 

 

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok