1,2 MILLION DE SIGNATURES POUR L'HOMEOPATHIE

1,2 MILLION DE SIGNATURES POUR L'HOMEOPATHIE

 

La barre des 1,2 million de  signatures est franchie.


Alors que l’avis préliminaire de la Haute Autorité de Santé a été rendu officiellement jeudi 16 mai, la mobilisation du collectif « Mon homéo mon choix » se poursuit.
Cette première recommandation de la HAS, défavorable au maintien du remboursement, donnera lieu bientôt à une audition des laboratoires pour faire valoir leurs arguments. C’est alors seulement que l’avis définitif pourra être rendu au Ministère de la Santé.

La bataille est toujours engagée !

Rien n’est joué à cette heure et nous sommes déterminés à défendre le remboursement de l’homéopathie pour :

  • Permettre à tous les Français d’avoir accès à ces médicaments utiles pour leur Santé ;
  • Limiter les impacts d’un déremboursement sur leur pouvoir d’achat ;
  • Défendre une entreprise familiale de plus de 80 ans, fleuron de l’industrie française, qui produit et paie ses impôts en France ;
  • Eviter la suppression d’un millier de postes sur le territoire français  (60 % du Chiffre d’Affaires du Groupe).

Des médicaments indispensables à la Santé des Français !

Au-delà du remboursement, nous défendons une médecine plurielle et le droit d’accès à des médicaments homéopathiques :

  • sûrs et efficaces dans de nombreuses pathologies du quotidien ;
  • prescrits par des professionnels de santé toujours plus nombreux à y recourir : 25 % des généralistes, 78 % des sages-femmes, mais aussi des gynécologues, pédiatres, oncologues, pharmaciens, etc.
  • qui participent à une moindre consommation d’autres traitements souvent surconsommés ou mal utilisés (antibiotiques, antidépresseurs, anti-inflammatoires).
  • peu chers pour la collectivité : moins de 1% des remboursements ;

 

SI VOUS FAITES PARTIES DES 74 % DE FRANÇAIS ATTACHES A L’ HOMEOPATHIE, rejoignez-nous !

Il nous reste encore quelques semaines pour agir.


.Signez la pétition sur www.monhomeomonchoix.fr
.OU envoyez HOMEO par SMS au 32321 (non surtaxé)