La fiabilité du médicament homéopathique

Derrière chaque médicament Boiron, il y a un patient qui nous fait confiance.Chaque collaborateur Boiron est guidé par cela. C’est notre fierté.

Médecins, pharmaciens, laboratoires : chacun à notre niveau, nous contribuons à la santé des patients. En tant que laboratoire, notre engagement premier est de garantir un médicament homéopathique fiable et de haute qualité.

En ce sens, disposer d’un outil industriel spécifique au médicament homéopathique et produire nous-mêmes l’ensemble de nos médicaments marquent notre volonté de maîtriser le procédé de fabrication dans son intégralité.

Dans un état d’esprit permanent d’amélioration continue, les 141 pharmaciens Boiron et l’ensemble des équipes de production veillent chaque jour à la qualité de nos médicaments.

Avec rigueur et professionnalisme, ils cultivent un devoir d’excellence en cherchant systématiquement à allier respect de la tradition et innovation.

"Notre engagement : vous permettre de vous reposer en toute confiance sur un médicament homéopathique fiable, utile aux professionnels et au service de votre santé"

                                                                                                                                                                                                                                                             Jean-Christophe Bayssat, Directeur général adjoint, Pharmacien Responsable

GARANTIR LA QUALITE DES MATIERES PREMIERES

. Assurer une qualité constante des substances utilisées

Nos médicaments homéopathiques sont fabriqués par un procédé de dilution dynamisation, à partir de substances d’origines variées. Pour l’identification et la collecte de ces matières premières, Boiron s’entoure de professionnels qualifiés en privilégiant les partenariats régionaux pour favoriser la proximité. C’est le cas de certains venins prélevés manuellement par le spécialiste mondial du secteur (dans la Drôme, France), qui élève des serpents à des  fins thérapeutiques ou de recherche. Pour la récolte des végétaux, nos partenaires sont régulièrement audités : lieux de récolte et respect du cahier des charges Boiron. A l’arrivée au laboratoire, nos matières premières sont soumises à des contrôles qualité rigoureux.

Par exemple, nos substances végétales sont soumises à un triple contrôle.

  • Organoleptique : pour s’assurer que le lot réceptionné est sain (absence de maladie, de pucerons) et propre (exempt d’éléments étrangers).
  • Botanique : pour valider l’identification de l’espèce.
  • Physico-chimique :pour détecter la présence des composants exigés par la Pharmacopée et doser les constituants majeurs.

. Des granules et globules 100 % « made in Boiron »

"16 jours sont nécessaires pour la fabrication d’un granule Boiron"

Pour maîtriser l’intégralité de la fabrication, Boiron a décidé d’assurer la production des granules et globules, supports spécifiques aux médicaments homéopathiques.

Pour cela, nous avons conçu, dès 1972, un procédé breveté. Le même savoir-faire est mis en œuvre pour les autres formes galéniques que nous fabriquons : pommades, comprimés, collyres, etc. Grâce au compte-granules, les tubes Boiron, conçus spécifiquement pour nos médicaments assurent aux patients :

  • une simplicité d’utilisation,
  • une garantie de délivrance de la juste dose

MAITRISER LES SPECIFICITES D'UN MEDICAMENT UNIQUE

En scientifique rigoureux, Samuel Hahnemann – médecin à l’origine de l’homéopathie – avait défini avec précision les phases de la fabrication. La qualité des médicaments homéopathiques dépend encore aujourd’hui du respect de ce procédé unique, dont nous maîtrisons chaque étape.

"Fournir aux professionnels de santé du monde entier un médicament homéopathique fiable : c’est notre savoir faire".

. La dilution homéopathique traditionnelle assistée des hautes technologies

Chaque dilution est préparée selon les méthodes traditionnelles, inscrites à la Pharmacopée française depuis 1965 et toujours en vigueur aujourd’hui. La dilution homéopathique est réalisée dans nos laboratoires, sous une enceinte à  flux laminaire qui  filtre l’air ambiant. Une centrale d’air permet la maîtrise des paramètres de pression, de température et d’hygrométrie.

. Dynamisation automatisée : une garantie de reproductibilité

Étape incontournable de la préparation de la dilution homéopathique, la dynamisation est effectuée de façon mécanique, à l’aide d’un « dynamiseur ». Ce procédé garantit la reproductibilité de la fréquence, de la durée et de l’amplitude des secousses : 150 pendant 7 secondes. Nous assurons ainsi une dynamisation parfaitement identique d’une dilution à l’autre.

. Triple imprégnation : une innovation Boiron devenue référence

En 1961, Jean Boiron met au point et fait breveter un procédé de triple imprégnation qui assure une imprégnation homogène du principe actif jusqu’au cœur du granule.
 Réalisée manuellement à l’origine, la triple imprégnation est désormais standardisée, pour garantir la qualité des différentes étapes :

  • micropulvérisation,
  • homogénéisation,
  • séchage.

 METTRE L'INNOVATION AU SERVICE DE LA TRADITION

. Un médicament d’aujourd’hui fidèle au geste traditionnel

Depuis notre création, notre mission est d’améliorer les conditions techniques de la fabrication, pour assurer la production, en grandes quantités, d’un médicament homéopathique reproductible et  fiable. Au quotidien, nos équipes œuvrent pour maintenir cet équilibre entre respect des gestes traditionnels et innovation technologique constante. Pour cela, nous avons développé notre propre outil industriel, conçu spécifiquement pour répondre au processus unique de fabrication du médicament homéopathique : dynamisation mécanique, triple imprégnation, granules et globules produits sur place, etc. Ce procédé industriel garantit une parfaite reproductibilité à nos médicaments, mis à disposition avec une qualité identique partout dans le monde.

460 salariés impliqués dans la production de nos médicaments.

. Contrôle qualité : une exigence de chaque instant

30 000 contrôles par an environ sont réalisés par nos équipes tout au long du process de fabrication. Au sein de nos équipes, 60 collaborateurs sont dédiés au contrôle qualité tout au long du procédé de fabrication. Nous disposons de nos propres laboratoires spécialisés.

  • Laboratoire de chimie: Environ 4 000 analyses par an
  • Laboratoire de bactériologie :Environ 23 000 contrôles par an sur les matières premières.
  • Laboratoire de botanique :Plus de 3 000 contrôles par an, dès réception, par une équipe de pharmaciens, chimistes et botanistes.

Les sites de production Boiron sont régulièrement inspectés par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

INSCRIRE LE MEDICAMENT HOMEOPATHIQUE DANS L'AVENIR

. Nous engager pour la reconnaissance et la pérennité de l’homéopathie

En 1897, la Pharmacopée homéopathique est publiée pour la première fois aux États-Unis puis reconnue par les autorités de santé américaines en 1938. En France, grâce au travail de Jean Boiron, l’homéopathie intègre la Pharmacopée française en 1965, avant d’être officiellement reconnue par la Pharmacopée européenne en 1995. Depuis notre création, notre mission est de faire en sorte que nos médicaments soient reconnus et enregistrés dans de nombreux pays, pour offrir aux professionnels de santé un choix de médicaments le plus large possible.

Ce développement est réalisé dans le respect des règles pharmaceutiques, de nos exigences de qualité et de reproductibilité du procédé de fabrication.

. Préserver l’environnement et assurer la pérennité des espèces

  • favoriser la pérennité de la ressource végétale,
  • optimiser la traçabilité des substances végétales,
  • préserver l’environnement et les biotopes.

Boiron respecte les bonnes pratiques de cueillette des souches végétales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dispose de son propre cahier des charges pour la collecte. Ce cahier des charges s’applique aussi à la culture des espèces n’existant pas à l’état sauvage (Calendula officinalis) ou aux espèces menacées par la récolte en raison des quantités utilisées (Valeriana officinalis).

"La reconnaissance du médicament homéopathique portée par Jean et Henri Boiron : tel est notre héritage.

Poursuivre ce travail, c’est notre ambition"

 

 

 

 

Une matière première variée

  • 53% d'origine végétale
  • 33% d'origine minérale et chimique
  • 14% d'origine animale

 

 

Contôle Qualité : une exigence de chaque instant

visuel bloc de droite

30 000 contrôles par an environ sont réalisés par nos équipes tout au long du process de fabrication