• Accueil
  • Dossiers santé : Le rhume

Le rhume

Enrhumé ? L'homéopathie peut m'aider

Nez qui coule, éternuements, nez bouché, parfois de la fièvre… Pas de doute : le rhume est là.

Mon organisme lutte contre les virus de l’hiver.

Dès les premiers symptômes, adoptez les bons réflexes pour améliorer votre confort.

Les médicaments homéopathiques ont leur place…

D'où vient mon rhume ?

Nez qui coule, nez bouché, éternuements : sans doute un rhume… Le rhume est une infection très fréquente, notamment chez le jeune enfant. Plus de 200 virus(1) sont à l’origine du rhume avec des conséquences diverses sur l’organisme. Le corps est en fait en train de se défendre contre un virus …

Bénin, mais bien désagréable, le rhume est une infection très fréquente chez l’enfant. C’est un «passage obligatoire, une pathologie d’adaptation qui participe au développement de l’immunité chez l’enfant»(2).

Pourquoi je me suis enrhumé(e) ?

A l’origine du rhume ? Ce sont plus de 200 virus(1) (rhinovirus, coronavirus, VRS, virus influenza…) dont la grande variété a deux conséquences :

 
  • Des épisodes de rhume fréquents, d’autant qu’ils induisent une immunité courte et seulement contre le virus hébergé (parmi plus de 200 !).
  • Des rhumes aux formes diverses : les symptômes associés ou les complications possibles varient selon l’immunité du patient et la cible du virus : otite aigüe (50% des complications chez le jeune enfant), sinusite aigüe (la plus courante chez les plus de 3 ans et l’adulte), bronchite aigüe.

La transmission se fait surtout par voie aérienne (particules aérosols émises lors des éternuements et de la toux), et par contact (mains, poignées de portes)…

Pourquoi ai-je le nez qui coule ?

Mon corps se défend pour piéger un virus

 

Le nez est un point d’entrée possible pour les virus et les bactéries présents dans l’air que nous respirons. Il est donc «armé» en conséquence : l’intérieur du nez est tapissé de cellules qui forment la muqueuse nasale, un tissu humide et capable de réagir à l’environnement.

Lorsque la muqueuse est agressée par un virus, une réaction inflammatoire se produit localement : les vaisseaux se dilatent, la muqueuse s’épaissit… C’est la sensation de «nez bouché».

Pour se défendre, les cellules produisent du mucus qui renferme des globules blancs et des anticorps pour «piéger et éliminer» les virus, c’est pour cela que le nez « coule ».

Cette manifestation est un moyen de défense de l’organisme, utile autant que désagréable… Il faut donc le respecter et non le stopper trop brutalement.

Cette réaction inflammatoire peut s’accompagner de fièvre, rarement au-delà de 4 jours.

(1) E. Pilly, Maladies infectieuses et tropicales, Ouvrage du Collectif des Universitaires de Maladies Infectuieuses et Tropicales, 2010

(2) Docteur Jean Mouillet, ORL, lors d’une table ronde « Les rhino-pharyngites aigües récidivantes de l’enfant et les possibilités de l’homéopathie » organisée par Panorama du Médecin

Retour haut de page
Le saviez-vous ?

Les enfants entre 6 mois et 7 ans(1) font en moyenne 6 à 8 rhumes par an.

15 millions

C’est le nombre de consultations médicales chaque année pour un rhume(2)