Les étapes de fabrication des médicaments Boiron

La fabrication de nos médicaments nécessite de concilier l’application stricte de la règlementation pharmaceutique française, tout en prenant soin de respecter les spécificités des médicaments homéopathiques.

Danièle Bizet
Pharmacien, Responsable contrôle qualité du laboratoire Boiron de Sainte-Foy-les-Lyon.

Témoignage : des contrôles intransigeants

« Nous évoluons dans le domaine de l’infiniment petit. C’est pourquoi la fabrication du médicament homéopathique est soumise à des règles particulièrement strictes pour en garantir la fiabilité et la reproductibilité. Notre laboratoire de contrôle Qualité doit être présent à toutes étapes de la fabrication et de la préparation du médicament. Il rassemble 60 personnes, parmi lesquelles des pharmaciens, chimistes et botanistes, ingénieurs et techniciens qui assurent le contrôle permanent des souches, des principes actifs, de toutes les matières premières, mais aussi des méthodes jusqu’à la préparation des lots, des boîtes et des tubes de médicaments prêts à être livrés. Tout ce qui entre, tout ce qui sort, passe par le contrôle qualité. »

Quel est le niveau de qualité exigé par BOIRON ?

BOIRON respecte les exigences des pharmacopées européennes, françaises et américaines. En outre, les équipes spécialisées du contrôle qualité BOIRON, garantissent des matières premières parfaitement identifiées (par exemple : identité botanique contrôlée par analyse microscopique et/ou macroscopique ; dosage d’un marqueur spécifique avec suivi dans le temps pour tracer la stabilité) et exemptes d’impuretés (pesticides, métaux lourds, aflatoxines, radioactivité, etc.). La qualité des matières premières est indispensable pour la fabrication des médicaments homéopathiques BOIRON.

Etape 1

Origine des matières premières

Les matières premières utilisées sont d'origine végétale, animale, minérale ou synthétique.

Diverses provenances

Etape 2

Préparation de la première dilution liquide : la teinture-mère

La teinture-mère contient les principes actifs du futur médicament. Issue d'un procédé pharmaceutique traditionnel, la matière première est mise en macération puis filtrée, avant d'obtenir la substance finale.

Un procédé pharmaceutique traditionnel

Etape 3

Dilution homéopathique

Chaque dilution homéopathique est un principe actif bien spécifique et bien différencié. La dilution homéopathique passe par une phase de déconcentration suivie immédiatement d’une phase d’agitation standardisée appelée « dynamisation ».

Comment se déroule la dilution ?

Etape 4

Incorporation du principe actif

La phase dite d'imprégnation consiste à incorporer la dilution homéopathique sur un support neutre

La préparation du médicament

Etape 5

Formes pharmaceutiques selon l’usage

Granules en tubes ou globules en doses, comprimés, pommades, sirops… les formes pharmaceutiques sont nombreuses et adaptées à l’indication et l’utilisation du médicament.

Des formes adaptées